Tous à vos fourneaux

A la mémoire de ma mère « Zouzou »

  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 7 décembre 2016

7 décembre, 2016

HANOUKA « CHANT DE L’ESPOIR POUR HANOUKA »

Classé dans : Hanoucca — fanfan18unblogfr @ 11:57

http://www.dailymotion.com/video/x4p0az_hatikva_music

L’hymne national : Hatikva

Kol od balevav penimah Nefesh yehoudi homiyah, Oulfaatei mizra’h kadimah Ayine letsione tsofiyah. Od lo avdah tikvatenou Hatikvah bat chénote alpayim, Lehiyot am ‘hofchi beartseinu Erets Tsione viyerouchalayim.

Aussi longtemps qu’au fond du coeur l’âme juive vibre, vers les confins de l’Orient un oeil sur Sion observe. Nous n’avons pas encore perdu notre espoir vieux de deux mille ans, de vivre en peuple libre sur notre terre, terre de Sion et de Jérusalem.

AMEN

HANOUKA FETE DES LUMIERES

Classé dans : Hanoucca — fanfan18unblogfr @ 8:00

hanoucca1.jpg

Commençant le 25e jour de Kislev et durant huit jours, elle tombe généralement au mois de décembre. Hanoucca commémore une victoire, ainsi que la purification du Temple profané et sa nouvelle consécration au Dieu d’Israël. La victoire est celle d’une petite bande de juifs menés par Judas Maccabée, en 165 avant J.C., dans leur bataille contre les Syriens hellénistes et le règne d’oppression du roi Antioche Epiphane. La révolte des Maccabée est d’importance car c’était la première fois que les juifs recouraient aux armes pour préserver leur foi et leurs libertés religieuses. Victorieux au combat, Judas retourna à Jérusalem pour trouver un Temple pillé et incendié, après avoir été profané par des rituels païens. Tous les récipients d’huile avaient été pollués par des substances honnies par la foi juive, à l’exception d’une jarre d’huile d’olive pure et consacrée, qui portait encore le sceau du Grand Prêtre. Mais elle ne contenait qu’une quantité d’huile suffisante pour brûler une seule journée. Les juifs l’allumèrent et elle se consuma pendant huit jours, permettant aux prêtres de purifier l’intérieur du Temple tandis qu’ils préparaient de nouvelles réserves d’huile bénite. Le miracle de l’huile est symbolisé dans les maisons juives par huit lumières dont on entretient la flamme. Chaque soir, on allume une de plus jusqu’au huitième jour, où toutes brûlent ensemble. Le miracle de l’huile est rappelé dans la cuisine par les abondantes quantités d’huile utilisées pour frire les délices traditionnels de Hanoucca. Une autre coutume de Hanoucca pratiquée depuis le Moyen Age consiste à manger des produits laitiers. Ceci en l’honneur de Judith, qui sauva sa ville assiégée « Béthulie, en Judée » de l’ennemi Holopherne. Selon l’histoire, il était amoureux d’elle. Une nuit, elle lui servit un fromage salé, qui lui donna soif, de sorte qu’il but beaucoup de vin. Quand il tomba dans une stupeur avinée, elle lui trancha la tête avec un sabre. Pour commémorer son action, les Ashkénazes mangent des mets contenant du fromage blanc et de la crème aigre, tels que les blintzes ou du gâteau au fromage, et les Séfarades des bimuelos au fromage. Au Maroc, le couscous au beurre est accompagné de lait, la farka aux dattes. En Alsace, il est aussi de coutume de manger de la choucroute à Hanoucca. Je me demande si le chou ne serait pas symbolique, parce qu’à la même date, une soupe aux choux apparaît au menu en Afrique du Nord, également des sfendj ou des el bagrirh, cigares, macrouds, des beignets sucrés, ainsi que bricks et bestels farcis. Les juifs de Tunisie des yoyos, petits beignets sucrés, l’arissa aux amandes, puis de fricassés. En Israël, on mange des beignets soufflés à la gelée ou des souvganiot. En dehors des fritures, il n’existe pas ou peu de plats particuliers à cette fête. Plusieurs familles on l’habitude de jouer à la toupie, ou aux cartes. Les femmes juives ont pris l’habitude de n’éffectuer aucun travail, ni professionnel, ni ménager, pendant que brillent les lumières de la hanoukiya. Le sixième jour de Hanoucca qui est également le premier jour du mois de Tevet, est un jour particulier : dans de nombreuses communautés, au fil du temps, ce jour fut consacré aux femmes. Pour commémorer le jour d’anniverssaire de l’acte héroïque de Judith, et de Hanna qui, selon la tradition participa à la révolte des Maccabim. Les femmes, surtout celles du monde sépharade, font du sixième jour de Hanoucca un jour spécial durant lequel elles se réunissent toutes ensemble quel que soit leur âge pour faire la fête (chanter et danser) et manger des préparations à base de fromage, des sucreries, et des beignets (pour l’huile). En Afrique du Nord et plus spécialement en Tunisie, ce jour est dédié aux femmes et nommé fête des filles ou « Roch Hodech el bnat ». 

Alors Mesdames faîtes en sorte de vous réunir le sixième jour de Hanoucca et de faire la fête.

Hag Sameah, Hanoucca Sameah à tous les juifs du monde entier. Que ces lumières amènent la paix dans le monde amen.

 

Italien-Pasta |
La Passion du Pigeon |
jennybouill |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cuisine facile
| le coin des délices de zahida
| Que c'est bon !!!