Tous à vos fourneaux

A la mémoire de ma mère « Zouzou »

  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 9 décembre 2016

9 décembre, 2016

HANOUKA MITSVA D’ALLUMER LA ‘HANOUKIYA

Classé dans : Hanoucca — fanfan18unblogfr @ 21:05

 

La Mitsva d’allumer la ‘HANOUKIYA

 

On doit veiller attentivement à allumer la ‘Hanoukiya tous les huit  jours, car c’est une Mitsva de grande importance et d’ influence spirituelle. Les zélés de cette Mitsva (et celle de l’allumage des lumières de Chabbat) mériteront d’avoir des fils Talmidé ‘Hakhamim (érudits en Thora).

 

Les Lumières de la ‘HANOUKIYA

1. La meilleure façon d’effectuer la Mitsva est d’ allumer des mèches de coton trempées dans l’huile d’olive, le miracle s’étant produit à partir de l’huile d’olive. Les autres huiles et toutes sortes de mèches sont toutefois valables ainsi que des bougies de cire ou de paraffine.

 

2. Il est interdit de tirer profit de la lumière de la ‘Hanoukiya. On ne doit même pas utiliser une mèche pour en allumer une autre, mais on peut se servir du Chamach (la 9eme mèche auxiliaire) pour allumer l’une des 8 lumières principales de la ‘Hanoukiya. Cette mèche devra être distincte des 8 autres.

Le moment d’allumer

1. On doit allumer les lumières de ‘Hanouka à la tombée du soir (à la sortie des étoiles). Certains Sages pensent qu’il faut allumer un quart d’heure avant la sortie des étoiles. Si on a oublié d’allumer à la tombée du soir ou que l ‘on a laissé passer ce moment, on s’empressera d’ allumer dans le courant de la demi-heure qui suit , qui est l’intervalle de temps principal fixé pour l’allumage et pour la proclamation du miracle à travers ces lumières. Passé cet intervalle, on peut à la rigueur allumer à n’importe quelle heure de la nuit.

2. La ‘Hanoukiya doit rester allumée pendant une demi-heure au minimum. Elle doit donc contenir suffisamment d’huile pour entretenir les lumières durant une demi- heure. Si on l’allume un quart d’heure avant l’apparition des étoiles selon l’opinion mentionnée précédemment, il faut prévoir de l’huile pour un temps minimum de 45 minutes.

3. A l’heure de l’ allumage, on s’abstiendra de manger, on n’entreprendra rien, même pas l’étude de la Torah, jusqu’après l’allumage.

4. L’ allumage de la ‘Hanoukiya le soir de Chabbat doit bien entendu s’effectuer avant l’entrée du Chabbat et il précédera celui des bougies de Chabbat. La Hanoukiya doit alors contenir suffisamment d’huile pour entretenir les lumières une demi-heure après l’apparition des étoiles. Ce vendredi, on prie Mine’ha avant l’allumage de la‘Hanoukiya.

5. A l’issue de Chabbat, nous avons l’habitude de dire en premier lieu la Havdala et puis d’allumer immédiatement la ‘Hanoukiya. Cependant, on peut interchanger l’ordre.

Où placer la ‘HANOUKIYA ?

1. Afin de publier le miracle, on place la ‘Hanoukiya à l’entrée de sa maison si elle donne sur la rue.

2. On ne doit pas placer la ‘Hanoukiya à moins de 30 centimètres au dessus du sol, et de préférence à pas plus de 1 mètre du sol.

3. Même si on dépasse cette hauteur, on remplit son obligation tant que la‘Hanoukiya est visible de sorte que ses lumières servent de rappel des miracles et des prodiges dont D… a gratifiés nos ancêtres.

4. Il est recommandé de placer la ‘Hanoukiya près de la porte du coté gauche, afin d’avoir la Mézouza à sa droite et la ‘Hanoukiya à sa gauche, et être ainsi entouré de Mitsvot.

5. Si la porte d’entrée ne donne pas sur la rue parce qu’on habite un étage élevé on mettra la ‘Hanoukiya près de la fenêtre à un endroit visible de l’extérieur.

 

 6. S’il est dangereux de rendre la Mitzva manifeste, on placera la ‘Hanoukiya à l’intérieur et on se contentera de la proclamation du miracle pour la famille.

 

Comment allumer la ‘HANOUKIYA ?

1. Le premier soir, avant d’allumer la ‘Hanoukiya, on dit trois Bérakhot :

 

A) Baroukh Ata Ado-nay Elo-henou Melekh Haolam Achère Kidechanou Bemitsvotav Vetsivanou Lehadlik Ner ‘Hanouka (Beni sois-Tu … qui nous a introduits dans la Kédoucha à travers ses Mitsvot et nous a prescrit d’allumer la lumière de ‘Hanouka).

 

B) Baroukh Ata Ado-nay EIo-hénou Mélekh Haolam Chéassa Nissim Laavoténou Bayamim Hahem Bazémane Hazé. (Béni.. qui a fait des miracles en faveur de nos pères en ces jours, à cette même période).

C) Baroukh Ata Ado-nay Elo-hénou Mélekh Haolam Chéhé’héyanou Vekiyémanou Véhiguianou Lazémane Hazé. (qui nous a conservés et protégés et nous a fait atteindre cette période).

 

2. On allume tout de suite après les Bérakhot, mais pas pendant qu’on les prononce. Les soirs suivants, on ne dit que les deux premières Bérakhot, car Chéhé’héyanou ne se récite qu’à l’inauguration. Si par suite d’un empêchement on n’a pas allumé le premier soir, lorsque le deuxième soir on allume pour la première fois, on dit Chéhé’héyanou. Ce n’est qu’après avoir allumé la première mèche que l’on commence à dire Hanérot Halalou, louange suivie du psaume Mizmor Chir ‘Hanoukat (ou selon l’usage ashkénaze du cantique  »Maoz Tsour Yéchouati ».

 

3. Le premier soir on allume la première mèche à l’extrémité droite de la ‘Hanoukiya puis le chamach.

Le deuxième soir on allume la deuxième mèche à partir de l’extrémité droite , puis la première et ensuite le chamach.

Le troisieme soir on allume la troisième mèche , puis la deuxième, la première et le chamach.

Les soirs suivants, on suit cette même progression, par laquelle on illustre la progression du miracle du jour au lendemain.

 

4. Si on a allumé la ‘Hanoukiya alors qu’elle ne contenait pas la quantité d’huile nécessaire pour alimenter les lumières durant une demi-heure, puis, avant qu’elle ne s’éteigne on a ajouté de l’huile, on ne remplit pas son obligation. II faut I’éteindre, ajouter une quantité suffisante d’huile, puis la rallumer. La raison est que c’est l’allumage qui détermine la Mitzva et il n’est valable que si, au moment d’allumer, les lumières peuvent brûler le temps requis.

 

5. Si la ‘Hanoukiya contenait plus que la quantité nécessaire d’huile, on peut I’éteindre une fois la demi-heure de rigueur révolue et utiliser le restant de I’huile pour le soir suivant.

6. Si la ‘Hanoukiya, tout en contenant la quantité d’huile requise, s’est éteinte avant que ne s’écoule une demi-heure, on n’est pas tenu à la rallumer et on aura tout de même rempli son obligation. Cependant, il est recommandé de la rallumer sans répéter la Bérakha.

7. Tout le temps que la ‘Hanoukiya est allumée il est interdit de tirer profit de sa lumière et de la déplacer d’un endroit à I’autre.

 

Comment Participer à la Mitsva des lumières

1. Tous ont l’obligation de remplir la Mitsva des lumières de ‘Hanouka, aussi bien les hommes que les femmes ainsi que les enfants à partir de l’âge de l’initiation aux Mitsvot. Même celui qui vit des bienfaits des autres a l’obligation d’acheter I’huile pour allumer la ‘Hanoukiya.

 

2. Selon notre coutume, dans chaque appartement on n’allume qu’une seule ‘Hanoukiya pour toute la famille. Le maître de maison (ou en son absence sa femme ou un enfant majeur) qui l’allume, exempte toute la famille. Au moment de I’allumage, toute la famille doit se réunir autour de la ‘Hanoukiya. Si par force majeure, un des membres a dû s’absenter, il s’acquitte de son obligation par I’allumage de la‘Hanoukiya de la famille.

3. Deux ou trois familles qui habitent la même maison, et qui sont indépendantes les unes des autres, chacune faisant sa propre cuisine, peuvent s’associer à la Mitsva à condition de participer aux frais. Une seule personne allumera alors pour tous.

4. Celui qui est nourri et logé dans une famille moyennant une redevance, peut soit allumer sa propre ‘Hanoukiya, soit s’acquitter de son obligation avec la ‘Hanoukiya du maître de maison, en participant aux frais de l’allumage. Un invité n’a pas l’obligation de contribuer à ces dépenses.

La ‘HANOUKIYA à la synagogue

1. On allume la ‘Hanoukiya à la synagogue dans le but de rendre le miracle public. On la place du côté du mur sud.

 

2. S’ i l n’y a pas dix personnes présentes, on allume la ‘Hanoukiya sans dire la Berakha.

3. On ne s’acquitte pas de son obligation en allumant à la synagogue et chacun doit allumer la ‘Hanoukiya dans sa maison.

4. Une personne endeuillée (Avel) ne doit pas allumer la ‘Hanoukiya à la synagogue le premier soir pour ne pas avoir à dire en public la Bérakha Chéhé’héyanou. En revanche, il allume chez lui et dit Chéhé’héyanou.

 

La louange de AL HANISSIM

 

1. Les 8 jours de ‘Hanouka, dans chaque Amida, d’Arbit, de Cha’hrit et de Min’ha, on intercale la louange de Al Hanissim, après Modim avant Véal Koulam.

 

2. Chaque fois qu’on recite Birkat Hamazone tous ces jours-là, on intercale également Al Hanissim dans la deuxieme bénédiction avant Véal Hakol.

3. Si on oublie de dire Al Hanissim dans la Amida ou dans Birkat Hamazone, on ne la reprend pas.

Choul’hane Aroukh de RABBI YOSSEF CARO.

 

 

Italien-Pasta |
La Passion du Pigeon |
jennybouill |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cuisine facile
| le coin des délices de zahida
| Que c'est bon !!!