Tous à vos fourneaux

A la mémoire de ma mère « Zouzou »

27 octobre, 2018

PASSAGE A L’HEURE D’HIVER EN FRANCE 2018

Classé dans : Heure d'hiver,Roch Hachana,Yom Kippour — fanfan18unblogfr @ 20:00

Changement d’horaire pour l’heure d’hiver

C’est dans la nuit du Samedi 27 octobre au dimanche 28 octobre 2018, que nous passerons à l’heure d’hiver à :

3 heures du matin, nous mettrons les aiguilles de nos montres à 2 heures.

L’heure d’été a été instituée en France en 1975 suite au choc pétrolier de 1974 avec l’objectif d’effectuer des économies d’énergie en réduisant les besoins d’éclairage. Il s’agit principalement de faire correspondre au mieux les heures d’activités avec les heures d’ensoleillement pour limiter l’utilisation de l’éclairage artificiel. Deux estimations réalisées en 1996 et 2006 chiffrent l’économie d’énergie entre 0,7 et 1,2 TWh chaque année.

Appliqué au Royaume-Uni et en Irlande depuis la première guerre mondiale et en Italie depuis 1966, le régime de l’heure d’été a été introduit dans l’ensemble des pays de l’Union Européenne au début des années 1980. Pour faciliter les transports, les communications et les échanges au sein de l’Union Européenne, il a été décidé d’harmoniser par directive du Parlement Européen et du Conseil, les dates de changement d’heure. Ainsi, depuis 1998 pour l’ensemble des pays de l’Union Européenne, le passage à l’heure d’été intervient le dernier dimanche de mars à 2 heures du matin et le passage à l’heure d’hiver intervient le dernier dimanche d’octobre à 3 heures du matin. Le régime de l’heure d’été consiste à ajouter 60 minutes à l’heure légale au cours de la période estivale (de fin mars à fin octobre). 

 

PASSAGE A L’HEURE D’HIVER EN ISRAEL 2018

Classé dans : Heure d'hiver,Roch Hachana,Yom Kippour — fanfan18unblogfr @ 19:51

Changement d’horaire pour l’heure d’hiver

C’est dans la nuit du Samedi 27 octobre au dimanche 28 octobre 2018, que nous passerons à l’heure d’hiver à :

3 heures du matin, nous mettrons les aiguilles de nos montres à 2 heures.

Nous passerons à l’heure d’hiver en même temps qu’en Europe.

13 septembre, 2018

BRIOCHE AUX PRALINES ROSES

Classé dans : Mimouna,Pâte à...,Patisserie,Pourim,Roch Hachana,Souccot,Yom Kippour — fanfan18unblogfr @ 13:58

800BD5D4-714C-4A3C-8241-1305BF41D3F0  E5D13C16-0A35-446C-BE8F-C3F5FF59E288  B000FF8B-60DB-44BB-B828-CC7368472D7A  2EA6284F-0520-462F-8241-35DBDAAF273D

 

  • 1 kg de farine tamisée
  • 1 verre de sucre bien plein (20 cl)
  • 2 sachets de sucre vanillé
  • 1 cuillère à café de sel rase
  • 1 carré de levure fraîche ou 3 cuillères à dessert de levure lyophilisée bien pleine 
  • 1 verre d’huile (20 cl)
  • 4 œufs entier (gros)
  • 2 zestes d’oranges
  • jus d’orange naturel à peu près 2 oranges
  • gros sucre
  • pralines roses au moins 500 gr (je met à l’œil)
  • 1 jaune d’œuf (+1 goutte de vinaigre blanc)

Si vous faîtes avec un robot mettre les liquides en premier.

Mettre dans une terrine la farine, le sel, le sucre, la vanille, les zestes d’oranges. 

Mélanger.

Faire un puits.

Mettre les œufs, l’huile, la levure lyophilisée (si c’est le cube mettre à tremper dans un peu d’eau tiède et une pincée de sucre) et mouiller avec le jus d’orange, la pâte doit être un peu plus molle que pour le pain. 

Ramasser, faire une boule et mettre la terrine dans un sac en plastique pour faciliter la pousse. Mettre à monter la pâte (2 h environ).

Elle doit doubler de volume. 

Peser votre pâte et diviser en 9 ex. votre pâte pèse 1 kg 800 diviser par 9 = 200 g, chaque boule fera 200 g vous aurez 9 brioches ou mouna assez grosses. Maintenant si vous voulez obtenir des plus petites c’est à dire individuelle vous divisez le poids de votre pâte par 18 ex. 1 kg 800 diviser par 18 = 100 g vous aurez 18 brioches ou mouna individuelles.

Former vos boules et insérer les pralines roses à l’intérieur (moi je pile avant les pralines)..

Les disposer sur des tôles avec du papier sulfurisé.

Les laisser gonfler encore 20 minutes environ en les couvrant avec une serviette propre.

Les dorer au jaune d’œuf (+1 goutte de vinaigre blanc).

Remettre des pralines roses dessus entières ou pilées.

Enfourner dans four chaud à 180° pendant 15 minutes environ pour les grosses et 10 minutes pour les plus petites

11 septembre, 2018

BOUILLON DE COUSCOUS OU COUSCOUS AU SEPT LEGUMES

Classé dans : Roch Hachana,Viande,Yom Kippour — fanfan18unblogfr @ 21:52

????????????????????

Pour 10 personnes environ :

  • 1 poulet en morceaux (coutume pour la veille de Kippour) ou
  • 1 kg 500 viande de bœuf (pour Shabbat et fêtes)
  • 2 côtes de céleri
  • 500 g de potiron
  • 1 cœur de chou (blanchi à part)
  • 2 oignons
  • 5 carottes
  • 5 courgettes
  • 5 navets
  • 5 gros cœurs d’artichauts
  • 1 petit bouquet de coriandre
  • 200 g de pois chiches (trempés la veille) 
  • 3 cuillères à soupe d’huile
  • sel
  • poivre
  • 1 sachet de safran
  • 1 cuillère à café de poudre de marak of 
  • 3 litres d’eau

Épluchez tous les légumes. Coupez et réserver. Dans la marmite du couscoussier faire revenir l’huile, les oignons coupés, les pois chiche, la viande ou le poulet, en évitant que l’ensemble brunisse trop. Ajoutez 3 litres d’eau froide, dès l’ébullition, diminuez l’intensité, couvrez et laissez cuire la viande durant le temps nécessaire. Ajoutez tous les légumes, reprendre l’ébullition puis diminuez l’intensité de la cuisson, couvrez laissez mijoter 30 minutes, salez, poivrer, mettre le bouquet de coriandre qui va donner une saveur fabuleuse à votre bouillon (vous pouvez le mettre à la fin de la cuisson, vous pouvez arroser vos grains de couscous d’une ou deux louches de bouillon).   

 

CONFITURE DE COINGS

Classé dans : Confiture,Roch Hachana,Yom Kippour — fanfan18unblogfr @ 19:00

??????????????????

  • 3 kg de coings
  • le poids des fruits épluchés en sucre
  • ½ litre d’eau environ
  • 1 citron
  • 1 gaze
  • clous de girofle

Choisissez des coings bien mûrs.

Épluchez-les et coupez-les en quartiers en prenant soin d’ôter les morceaux de fruits très durs (ils ne cuiraient pas et la confiture serait moins agréable à consommer).

Récupérez les pépins et un peu de cœur et mettez-y dans une gaze attachée.

Au fur et à mesure de l’épluchage qui est assez long parce que minutieux, mettez les fruits épluchés dans une grande bassine contenant de l’eau et le jus de citron pour qu’ils ne noircissent pas.

Égouttez les fruits, pesez-les et pesez également le sucre nécessaire, mettez ce sucre dans la bassine à confiture avec juste assez d’eau pour le mouiller (environ ½ litre).

Ajoutez les coings, les clous de girofle et la gaze.

Faites cuire doucement (près d’1 h environ) jusqu’à ce que la pulpe des coings soit transparente et confite dans le sirop.

Vérifiez la cuisson.

Écumez et mettez en pots.

fampouleclair.gifAstuce :

  • Si vous n’arrivez pas à éplucher les coings, les faire ébouillanter.

 

 

7 septembre, 2018

CHANA TOVA LE KOULAM

Classé dans : Roch Hachana,Yom Kippour — fanfan18unblogfr @ 8:32
A TOUTES LES FEMMES
 
Je rends hommage à vous toutes
en ces veilles de fêtes 
À toutes celles qui feront de leurs tables des merveilles
À celles qui travaillent et qui mènent de front 
Les enfants les courses 
Et les préparatifs 
À celles qui ne travaillent pas et qui n’arrête jamais 
À celles qui sont épuiser mais heureuse quand tout est prêt 
À celles qui malgré tout ça prennent le temps de se faire belle
À celles qui pensent qu’on est pas reconnaissant de tout ce qu’elles font 
Je dis Chapeau bas Mesdames 
D… vous bénisse 
On dit qu’une maison repose sur les épaules d’une femme 
Vous en êtes toutes la preuve 
Messieurs un bouquet 
Un parfum peu importe 
Montrez leurs qu’elles sont précieuses 
Mesdames les belles Mères 
Ne critiquez pas tout leur travail qu’elles ont préparé avec amour et avec tant d’efforts, n’oubliez pas 
Elles prennent soins de vos fils, de vos petits enfants 
Soyez reconnaissantes 
Soyez souriantes 
B’h toutes ces femmes sont courageuses 
Sans exception 
On dit qu’un compliment illumine une journée
J’espère avoir illuminé votre année 
Car mille et un compliment vous méritez à vous toutes
 
SHANA TOVA OU METOUKA

2 septembre, 2018

CROQ’ROND A L’ORANGE

Classé dans : Patisserie,Pourim,Roch Hachana,Simhat Torah,Souccot,Yom Kippour — fanfan18unblogfr @ 17:42

CROQ'ROND A L'ORANGE1  CROQ'ROND A L'ORANGE2  CROQ'ROND A L'ORANGE3  CROQ'ROND A L'ORANGE4

Tout d’abord je vais vous raconter l’histoire de ce petit gâteau tout rond !!!

Ce gâteaux c’était ma grand mère mémé Rachel zl’ et ma tante tata Henriette qui le confectionnait. Ma mère Zouzou zl’ préférait faire les croquets et cette veille de fête j’ai rêvé ma grand mère zl’ donc j’ai décidé de les confectionner et j’ai inventé ce nom de CROQ’ROND A L’ORANGE car cela vient des croquets car la même pâte et rond car ils sont rond et à l’orange car ma grand mère le faisait avec et j’en ai toujours chez moi faite maison bien évidemment !!! Je me rappelle étant petite que je n’aimais pas vraiment ce gâteau et j’enlevez à chaque fois ce morceau d’orange pour le manger, et maintenant je me tannerais pour en préparer !!! 

  • 400 gr de farine
  • 3 œufs entier
  • 1 verre de sucre
  • 1 verre d’huile
  • 1 sachet de levure chimique
  • confiture à l’orange avec la peau

Battre les œufs avec le sucre et l’huile.

Bien mélanger.

Rajouter la farine et la levure chimique.

Bien mélanger.

Préparer un plateau de cuisson avec une feuille de papier sulfurisé.

A l’aide d’une cuillère à café déposer des petites bouchées sur le plateau en laissant toujours un espace entre les gâteaux.

Couper des petits morceaux de confiture à l’orange et les placer au sommet du gâteau.

Après avoir fait préchauffer le four à 180 degrés, enfourner la plaque 10 à 12 minutes.

Surveillez la cuisson jusqu’à ce que les croq’rond à l’orange soient dorées. 

fampouleclair.gifVous pouvez très bien rajouter dans la pâte des amandes concassées comme pour les croquets.

 

SABLÉS AUX AMANDES

Classé dans : Patisserie,Pourim,Roch Hachana,Yom Kippour — fanfan18unblogfr @ 7:21

sablés1   sablés2   sablés3

La pâte : 

  • 200 gr de margarine parvé goût beurre
  • 125 gr de sucre glace
  • 1 cuillère à café de zeste de citron
  • 1 œuf + 1 jaune d’œuf
  • 1 et 1/2 de cuillère à café de levure chimique 
  • 1 cuillère à café de cannelle (facultatif)
  • 250 gr d’amandes en poudre
  • 400 gr de farine

Garniture :

  • blancs d’œufs
  • amandes concassées
  • sucre glace 

Blanchir la margarine et le sucre glace à l’aide d’un batteur électrique.

Ajouter les œufs, le zeste de citron et la levure, travailler encore quelques secondes.

Incorporer les amandes en poudre et mélanger avec une spatule.

Ajouter la farine et la cannelle (facultatif) puis ramasser la pâte avec les mains.

Étaler la pâte sur une feuille de papier sulfurisé et faire les empreintes avec le moule.

A l’aide d’un pinceau, badigeonner la surface de blancs d’œufs.

Et mettre des amandes concassées puis enfourner les gâteaux à 170 degrés 10 à 15 minutes environ.

 

 

 

28 août, 2018

ROCH HACHANA « SIGNIFICATION » 2018

Classé dans : Roch Hachana — fanfan18unblogfr @ 18:44

(Dimanche 9 septembre 2018 est la veille de Rosh Hashana) au Mardi 11 septembre 2018 au soir. Rosh Hashana est la seule fête ou en ISRAËL il y a deux jours de Yom Tov comme en France.

Rosh Hashana inaugure une période d’introspection personnelle qui va durer 10 jours jusqu’à Kippour. Il s’agit, pour chacun d’entre nous, de faire téshouva, c’est-à-dire de réfléchir sur le sens de sa vie, sur la manière de se conduire avec autrui et sur ses relations avec le créateur. Être un Juif au plein sens du terme ne signifie pas se contenter d’observer un rite avec zèle. Un Juif est avant tout un acteur dans la Cité. L’accomplissement du Juif se situe sur la manière dont il va se conduire avec son prochain. Ce devoir d’équité se réalise pleinement dans la notion de tsédaka c’est-à-dire de solidarité, de responsabilité et de justice. A partir du début du mois qui précède Rosh Hashana, on procède à un examen de conscience. On tire un bilan sur l’année écoulée. On s’engage à prendre un nouveau départ.

Littéralement «tête de l’année», la fête se célèbre le 1er et le deuxième jour du premier mois de l’année, celui de tichri. Roch Hachana c’est aussi le nouvel an Juif qui commémore la création par Dieu de l’homme sur terre. Dans les temps anciens, la fête ne durait qu’un seul jour. Aujourd’hui, c’est la seule fête qui dure 2 jours en Israël comme en diaspora. Elle marque le début des 10 jours de pénitence dont la finalité est Yom Kippour.

Selon la Michna, le calendrier juif comporte 4 nouvel an :
•  Le 1er Nissan : C’est le nouvel an des rois (date à partir de laquelle était calculé le nombre des années du règne de chaque roi d’Israël).
•  Le 1er Eloul : date à laquelle on prélevait la dîme sur le bétail.
•  Le 15 Chevat : nouvel an des arbres.
•  Le 1er Tichri : date à laquelle on calculait les dates du Jubilé et des années chabbatiques.
Roch Hachana est aussi désignée par quatre autres termes : Chabaton : jour de repos solennel. Zi’hron terouah : jour du souvenir proclamé par la sonnerie du chofar. Yom terouah : le jour de la sonnerie du chofar. Yom hadin : jour du jugement. C’est en effet ce jour là, que les rabbins ont développé cette notion que toutes les créatures de l’humanité sont jugées à Roch Hachana. Dieu donnant, en fonction des mérites de chacun, le droit de vivre et ses moyens d’existence. Le verdict définitif est rendu à Yom Kippour. C’est pour cette raison que ces jours sont appelés Yamim noraïm (jours terribles). Cette notion de pénitence est matérialisée par le blanc, couleur de la pureté, pour tout Juif qui souhaite être pardonné par le créateur. Cette couleur s’applique à la nappe qui recouvre le lutrin sur lequel on lit la Torah, les manteaux des séfarim Torah, le rideau de l’arche sainte. Certains juifs s’habillent en blanc ou revêtent le kitel, sorte de robe portée également à Kippour et pour le séder de Pessah.

Mis à part le repas festif du premier soir, l’essentiel du rituel se déroule à la synagogue où l’on passe plus de la moitié des deux journées en prières, en Israël comme dans la Diaspora. On sonne le chofar sur la téba où on lit aussi la Torah. Auparavant, on récite sept fois le psaume 4.7, pour rappeler les sept tours que firent les Juifs autour de Jéricho avant que les murailles ne tombent au son du Chofar et les sept cieux à travers lesquels les prières doivent passer pour atteindre le trône de Dieu. Le psaume 4.7 est choisi car le verset 6 contient l’allusion : «Dieu est monté au milieu des cris, le Seigneur au son du chofar». Ce verset est invoqué pour expliquer qu’on tient l’instrument avec l’embouchure large vers le haut. Ensuite six vers sont récités, qui forment l’acrostiche «Ke’ha Satan» (déchire Satan). On sort de l’Aron hakodech les deux rouleaux de la Torah pour des lectures, incluant notamment, le deuxième jour, le récit de l’épreuve d’Abraham.

Les nombreux poèmes, (piyoutim) figurant dans la liturgie de Roch Hachana insistent sur les thèmes du jugement et du repentir. Le Moussaf, le service additionnel, est unique en ce qu’il comporte trois bénédictions centrales au lieu d’une seule, comme pour toutes les autres fêtes. La première, Mal’houyot, de la racine de melekh (roi), décrit la souveraineté du créateur, que sa sainteté met à une distance de ses créatures. Au contraire Zi’hrononous montre que, malgré tout, «il s’est souvenu» de Noé, des fils des justes dans la souffrance. Il punit les méchants et récompense les bons. Le troisième, Chofarot, explicite l’importance des événements marqués par la sonnerie du chofar. Il insiste sur le fait que Dieu s’est révélé lui-même au Sinaï et qu’il se révélera à nouveau pleinement pour amener la fin des temps.

Jour du jugement, du souvenir et de la sonnerie du chofar, Roch Hachana est la plus solennelle des fêtes juives, comme le fait de bien sentir par exemple cette prière :
«Nous voulons relater la puissance de cette journée : elle est redoutable. En elle, Ta royauté s’élèvera et Ton trône sera fondé sur la justice. En vérité Tu es le juge et Tu as souvenir des choses tombées dans l’oubli. Tu ouvres le livre de l’histoire où sont consignés les actes scellés par la main de leurs auteurs humains. Soudain le chofar retentit, un bruit sourd se fait entendre. C’est le jour du jugement ! Pareil aux moutons dénombrés leur berger, les hommes et leurs actes sont scrutés par Toi, Tu fixes le délai pour chaque être vivant et Tu décides de son sort. A Roch Hachana, Tu l’inscris et à Kippour Tu apposes ton sceau : combien quitteront ce monde et combien y entreront. Qui vivra et qui mourra, qui à la fin de ses jours, qui prématurément, qui par le feu, qui par l’eau, qui par la guerre, qui par l’épidémie. Qui mènera une vie sédentaire et qui sera nomade. Qui sera serein et qui sera tourmenté. Qui sera élevé et qui sera abaissé. Qui sera tourmenté. Qui sera fortuné et qui sera indigent. Mais le retour : téchouva, la prière : téfila, et la justice : tsédaka, peuvent faire revenir Dieu sur sa décision».

D’après la tradition, le 1er Tichri est la date anniversaire de la création du monde selon certains commentateurs, le jour où le premier homme a été créé selon d’autres.
Littéralement Roch Hachana signifie «tête de l’année», ou nouvel an. C’est donc le moment où les hommes doivent faire une pause, réfléchir, se reprendre en mains, pour préparer un avenir meilleur.

• La réflexion sur le passé implique la notion de téchouva (qui signifie un retour sur soi).
• Une réflexion sur l’avenir par une prière pleine d’espoir.
• L’action en multipliant les actes d’entraide, tels que la tsédaka.
Selon notre capacité à réaliser ces actes indispensables, nous engageons notre avenir, exprimé à travers la décision divine qui nous juge et nous inscrit dans le «livre de la vie», pour une vie meilleure. Tout dépend bien entendu de nous, car selon notre attitude, nous construisons notre avenir, dont nous sommes les détenteurs responsables.
Le jugement divin apparaît alors comme la résultante d’efforts personnels qui s’expriment traditionnellement par les actes de Téchouva, Téfila et Tsédaka.

La Téchouva
La racine du mot contient l’idée de retour. Il s’agit principalement d’un retour vers nos sources qui doit nous permettre de mieux nous situer par rapport au rôle que nous avons à accomplir en tant que Juif. Ré-évaluation de nos relations avec Dieu, avec les autres et avec nous-mêmes.
Roch Hachana vient nous rappeler que même si nous avons «manqué le but», il n’est jamais trop tard pour rectifier le tir et décider d’agir différemment. Dans la tradition juive, l’être humain a le pouvoir de procéder à son introspection et d’opérer le retour sur soi et vers Dieu qu’implique toute téchouva.

La Téfila
Dans la tradition juive, la téfila n’est pas une série de demandes, de supplications et de louanges, elle correspond à une réflexion profonde, fondée sur un examen de conscience. Le terme lehitpalel signifie s’auto-juger et pas seulement prier. Au cours de la téfila, le Juif doit réussir à s’élever peu à peu, au point de parvenir à un véritable dialogue avec son créateur, sans avoir recours à son intermédiaire.

La Tsédaka
L’acte de tsédaka comprend, dans son essence, le principe même de justice par lequel on participe au rétablissement d’un certain ordre dans le monde. Ce n’est donc pas un mouvement de pitié envers son prochain. Lorsqu’il fait la tsédaka, le Juif accomplit un acte de justice pure. Il ne s’agit pas d’aider l’autre avec condescendance, mais au contraire de le faire avec humilité. La manière de l’aider aura autant d’importance que l’aide apportée.

ROCH HACHANA « RECAPITULATIF ENFANTIN » 2018

Classé dans : Roch Hachana — fanfan18unblogfr @ 16:45

roshcp.gif

La nouvelle année juive commence le 1er et le 2 Tichri. C’est le jour anniversaire de la création du monde et plus particulièrement de celle du premier homme. C’est à Roch Hachana : que sont nés les patriarches que Sarah, Rachel et Hanna ont prié D… pour avoir un enfant et elles ont été exaucées que Joseph sortit de prison et devint vice-roi d’Egypte. C’est la seule fête qui dure deux jours, en Israël et en dehors d’Israël.

YOM HADIN
JOUR DU JUGEMENT

Roch Hachana est aussi le jour du jugement pour tous. Ce jour-là, tous les hommes passent devant D… comme des moutons devant leur berger : un par un, D… compte les fautes et les mérites de chacun. 0n dit que ce jour-là, D… ouvre Trois Livres :

livreviepm.jpg         livremoyenspm.jpg          livremortpm.jpg      

Le premier                             Le Deuxième                        Le Troisième

pour les Justes                     pour les moyens              pour les méchants

Les Justes sont inscrits tout de suite dans le Livre de la vie,

Les méchants sont inscrits dans le Livre de la mort,

Les moyens ont jusqu’à Kippour :

let21.gif

S’ils regrettent leurs fautesteshuva.jpg (Téchouva)

qu’ils s’engagent à ne pas recommencer…

let22.gif

S’ils prient D… tefilla.jpg(Téfila)

avec force pour obtenir Son Pardon…

let23.gif

et s’ils font latzedaka2.jpg Tsédaka…

…ils seront pardonnés et inscrits dans le livrevie3.jpgLivre de la vie.

 

YOM TEROUA
JOUR DE LA SONNERIE DU CHOFAR

 

 

2shofar.jpg

 

La Torah nous a ordonné de sonner du Chofar à Roch Hachana.

Comme il est dit, « le 7ème mois, le premier jour du mois sera une convocation sainte, ce sera un jour de sonnerie ». Plusieurs explications ont été données à cette obligation de sonner du Chofar : pour nous rappeler en sonnant avec une corne de bélier, le sacrifice d’Isaac qui était prêt à donner sa vie pour D… et qui au dernier moment, a été remplacé par un bélier, pour nous rappeler quand les juifs étaient au pied du Mont Sinaï et qu’ils entendaient le son du Chofar afin que nous aussi comme nos ancêtres, nous acceptions les commandements de D… la nature de la sonnerie du Chofar a pour effet de réveiller la personne qui l’entendrait et voire même de l’effrayer, afin que nous ayons peur du Jugement de D… et que nous fassions Téchouva.Les sonneries du Chofar comportent trois sortes de sons :

              

la Tékia – 1 son uniforme et allongé

les Chévarim – 3 sons intermittents

la Téroua – 9 sons saccadés

3sons.jpg 

 

 

Tous les hommes ont l’obligation d’écouter le Chofar les deux jours de Roch Hachana, mais si l’un des deux jours est un Chabbat, on ne sonnera pas du Chofar.Bien que les femmes soient dispensées de la mitsvah d’écouter le Chofar, elles ont pris l’habitude de venir à la synagogue pour l’écouter.

 

.

SEDER DE ROCH HACHANA

Les deux soirs de Roch Hachana après avoir récité le kiddouch, on fera Nétilat yadayim et l’on trempera le motsi dans le miel ou dans du sucre.On prend un morceau de pommepm.jpg que l’on trempera dans du potmielpm.jpget l’on dira la prière sur le fruit : bene8tspm.jpg

on goûtera le fruit, après on dira :

benaprespm.jpg

 

 

Avant de manger

on dit

poiro2.jpg

benpoiro22pm.jpg

blettes.jpg

benblettes22pm.jpg

dattepm.jpg

bendatte22pm.jpg

courge1.jpg

bencourge2pm.jpg

 

tetepoisson2.jpg 

benpoissonpm.jpg

grenadepm.jpg

bengrenade22pm.jpg

Poireaux, blettes, dattes : ont un nom en hébreu se rapprochant d’une racine qui signifie disparaître, retrancher.

Courge : dont le nom en hébreu se rapprocherait d’un verbe qui signifie déchirer. On demande à D… de déchirer les mauvais décrets qui pèsent sur nous.

Tête de poisson ou d’agneau : en exprimant le désir que nous soyons en tête et non pas en queue.

Grenade : Nous exprimons le souhait que nos mérites soient aussi nombreux que les grains de la grenade.

A LA SYNAGOGUE

synagogue22.jpg

Après la lecture de la Thora, si le premier jour de Roch Hachana ne tombe pas un Chabbat, on sonnera du Chofar pendant les deux jours.

On a l’habitude de ne pas dormir les deux après-midi de Roch Hachana, car D… est en train de nous juger et comment pourrions-nous nous défendre, alors que nous sommes en train de dormir.

L’après-midi de Roch Hachana après Minha, on procède au Tachlikh :

tashlich.jpg

On se rend au bord de la mer, d’un fleuve, d’un ruisseau ou d’un puit et l’on secoue par trois fois le coin de son vêtement, en récitant le verset :

versetpm.jpg
(Mikha Chapitre 7)

pour demander à D… de nous pardonner nos fautes.

shanatovagold2.gif

 

12345...9
 

Italien-Pasta |
La Passion du Pigeon |
jennybouill |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cuisine facile
| le coin des délices de zahida
| Que c'est bon !!!