Tous à vos fourneaux

A la mémoire de ma mère « Zouzou »

1 mars, 2018

LE PLATEAU DU SEDER

Classé dans : Pessah — fanfan18unblogfr @ 10:05

 

sederplate.jpg

Les aliments présents sur le plateau interviennent à plusieurs moments de la soirée du Séder. Ils sont un moyen didactique pour transmettre l’essence du message de la Haggadah.

La soirée du Séder est une soirée de fête.

Sur la table dressée avec goût, on retrouve certains éléments clé : le vin et /ou le jus de raisin pour les quatre coupes.

seder.jpg  sederplate40001m.jpg

 et le fameux plateau du Séder. Celui-ci peut être en argent, en métal, en bois, en verre ou en tout autre matériau. Il peut être recouvert d’une serviette ou d’un napperon. Ce qui importe, c’est que soient présents, et à l’emplacement indiqué, les aliments qui vont faire partie de la mise en scène de la Haggadah.

 

TROIS MATSOT (pains azymes)

matza.jpg

 

LE KARPASS

karpass.jpg

Il s’agit d’un légume sur lequel on peut dire la bénédiction  » Boré peri haadama « . Ce peut être du persil, de la carotte, de l’oignon, du céleri, ou de la pomme de terre bouillie. Pessa’h est la Fête du Printemps, la fête de la naissance du peuple juif. Ces légumes sont ici le symbole du renouveau et de la régénération.

 

MAROR ET ‘HAZERET

 maror.jpg

Ce sont les fameuses herbes amères, souvenir de notre esclavage en Egypte. On peut utiliser de la romaine, des endives, du raifort.

 

‘HAROSSET 

haroset.jpg

C’est un mélange doux, composé, en fonction des coutumes familiales ou communautaires, de pommes, poires, noix hachées et mélangées avec du vin, ou encore de dattes, pommes, noix et vin. Sa couleur brune nous rappelle le mortier que les hébreux utilisaient en Egypte pour fabriquer les briques nécessaires aux constructions.

 

ZEROA

zeroa.jpg

A l’époque où le Temple existait, les juifs se rendaient à Jérusalem et y sacrifiaient l’agneau pascal en cette soirée du Seder. Ils le faisaient rôtir et le mangeaient en famille. C’était le clou de la soirée, le dessert, après lequel on ne mangeait plus rien. Le cou de poulet ou l’os d’agneau que nous plaçons sur le plateau du Seder sont là pour marquer ce sacrifice que nous ne faisons plus.

Au temps du Temple, chaque juif consommait l’agneau pascal en se joignant à un groupe. Pour le Talmud, plus grand était le groupe et mieux c’était. C’est ce qui explique la raison pour laquelle on fait souvent des Seder avec de nombreux convives.

 

BEITSA

betsa.jpg

Quand le Temple existait, on offrait un deuxième sacrifice (‘Hagiga), qui lui, était consommé en plat principal. L’œuf présent sur le plateau nous rappelle le deuil de la destruction du Temple. Les Sages du Talmud font remarquer que chaque année, le jour de la semaine où tombe le premier jour de Pessa’h est le même que celui où tombe Ticha Beav, jour de la destruction du Temple.

 

L’EAU SALEE

saltwater.jpg

A côté du plateau, on pose un bol contenant de l’eau salée. Au cours du Seder, on y trempera le Karpass. Cette eau salée a le goût des larmes que nos ancêtres ont versées en Egypte. De plus, le fait de tremper le légume dans l’eau suscitera la curiosité des enfants qui poseront ainsi des questions. Après tout, n’est-ce pas là le but de la soirée ?

 

 handwashing.jpg

 

10 mars, 2015

ROTI DE VEAU AU FOUR

Classé dans : Pessah,Roch Hachana,Viande — fanfan18unblogfr @ 21:18

 

rotidevoeuaufour001.jpg cliquez dessus 

  • Pour 8 personnes :
  • 1 rôti de veau de 1 kg 500 dans le morceau de votre choix
  • 3 gros oignons ou une vingtaine de petits oignons nouveaux
  • 2 gousses d’ail épluchées
  • 1 bouquet garni de thym et laurier
  • 10 cl d’huile
  • sel
  • poivre
  • eau chaude

Dans un plat à four huilé, posez le rôti piqué d’ail, disposez autour les oignons, le bouquet garni, salez, poivrez et versez le reste de l’huile. Enfournez-le à 210° ou thermostat 7. Dès que le rôti commence à frémir et à se colorer, arrosez avec de l’eau chaude et retournez-le de temps en temps, il faut compter 1h de cuisson par kilo. Quand la cuisson est terminée, sortez le rôti et découpez-le en tranches, remettez-le dans le plat et couvrer pour qu »il ne dessèche pas. Cette recette peut aussi se faire à la cocotte. 

 

25 août, 2008

POULE FARCIE

Classé dans : Poulet,Yom Kippour — fanfan18unblogfr @ 8:46
  • 1 poule de 2 kg prête à être farcie
  • 6 escalopes de dinde ou 300 g de veau haché ou le blanc d’un pooulet
  • 8 oeufs dont 6 durs
  • 50 g de pistaches décortiquées (ou amandes)
  • 25 g de pignons
  • sel, poivre
  • 2 pincées de noix de muscade

Demander à votre boucher de désosser la poule pour la farcir. Faire durcir 6 oeufs. Flamber, nettoyer la poule en ayant soin de ne pas l’abimer. Hacher à la moulinette les escalopes de dinde (le veau ou le blanc de poulet). Dans un saladier, mettre ce hachis, les pistaches ou les amandes, les pignons, 1 cuillerée à café de sel, 2 oeufs durs, 2 pincées de noix muscade râpée, mélanger en ajoutant les 2 oeufs restants. Éplucher les oeufs durs. Introduire la farce dans le poulet (un peu de farce, un oeuf dur, un peu de farce, etc…) Quand la poule est farcie, coudre l’ouverture. Prendre une cocotte avec 2 litres d’eau salée, dès que l’eau bout, mettre la poule et la faire cuire à feu doux pendant 2 heures, la retourner toutes les 30 minutes. Avant de se mettre à table, chauffer le four, enduire la poule de moutarde, la faire rôtir à four chaud (thermostat 7) pendant 20 à 30 minutes. Servir chaud ou froid.

 

Italien-Pasta |
La Passion du Pigeon |
jennybouill |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cuisine facile
| le coin des délices de zahida
| Que c'est bon !!!